L’exécution hier un homme condamné pour un double-meurtre au Bélarus a été annoncéd par l'association de défense des droits de l'homme Viasna.

En août 2012, Pavel Selyun avait été condamné pour le meurtre de sa femme et de son amant. Les faits se sont déroulés après qu’il ait appris que sa femme le trompait.

Il avait décapité l’homme et jeté son corps dans un ravin qui servait de décharge, il se serait ensuite échappé en prenant le train dans lequel avait eu lieu son arrestation, lors de laquelle il a été retrouvé en possession de la tête de l’homme qu’il avait emportée avec lui.

En septembre 2013, la Cour suprême avait confirmé la condamnation à mort de Pavel Selyun, néanmoins, la défense avait fait appel de cette décision et attendait toujours une réponse au moment de son exécution.

L’exécution, la première en 2014, aurait eu lieu ces derniers jours, bien que sa famille et son avocat n’en aient été informés qu’hier.

Viasna a déclaré : « aujourd’hui, la mère de Pavel Selyun a été informé par son avocat que la sentence avait été exécutée. L’avocat allait rendre visite à son client lorsqu’il a été informé par la prison que Selyun ‘était parti’ conformément à sa sentence’. En d’autres termes, il avait été exécuté».

Le Bélarus est le seul pays d’Europe qui applique encore la peine de mort.