Pour la troisième fois, John Balentine a été sauvé in extremis, moins d'une heure avant son exécution programmée, par la Cour Suprême des Etats-Unis. Celle-ci n'a pas encore décidé si elle accepte ou non d'instruire le dernier recours déposé par ses avocats, la décision est attendue d'ici à la fin du mois de Septembre.

La question sur ce dossier relève d'une jurisprudence posée récemment par la Cour Suprême qui détermine plus précisément l'incompétence des avocats lors des procès et des appels. Cet appel avait été déposé par Luis Martinez incarcéré dans l'état d'Arizona.

La culpabilité de John Balentine n'est pas en cause, mais la façon dont il a été représenté, son procès et son premier appel bâclé qui ont mené à une condamnation à mort et ensuite à la confirmation de celle-ci en première instance.

John Balentine est âgé de 42 ans. A l'annonce du sursis, alors qu'il attendait dans l'anti-chambre de la mort, Il a ri mais a refusé de commenter la nouvelle.

Neuf autres condamnés à mort au Texas doivent être exécutés d'ici au mois de novembre 2012. Les Etats-Unis ont exécutés 27 personnes depuis le début de l'année.