529 condamnés à mort en Egypte : ECPM appelle les autorités locales et la communauté internationale à réagir immédiatement

Communiqué de presse
Paris, le 24 mars 2014

L’association française Ensemble contre la peine de mort (ECPM) dénonce vivement la condamnation de 529 personnes en Egypte par le tribunal de Minya.

« Nous appelons les autorités locales à ne pas alimenter le cycle de la violence et à commuer les 529 condamnations à mort. Nous demandons également à la communauté internationale d’intervenir auprès des responsables égyptiens pour que la peine de mort ne soit plus utilisée à des fins politiques et qu’un processus d’abolition puisse enfin voir le jour », déclare Raphaël Chenuil-Hazan, directeur d’Ensemble contre la peine de mort (ECPM).

Rappel des faits :

1200 accusés au total ont dû répondre de violences ayant causé la mort de deux policiers et d'attaques contre des biens publics et privés le 14 août dernier dans le gouvernorat de Minya, à 250 km au sud du Caire. Dix-sept des accusés ont été acquittés alors que près de 700 autres personnes, dont des cadres des Frères musulmans de M. Morsi, doivent comparaître mardi 25 mars. Sur les 529 condamnés à mort, 153 sont en détention.

Contact :

Nicolas Braye, responsable du projet Moyen-Orient et Afrique du Nord à ECPM
Tél : +33 1 80 87 70 55
E-mail : nbraye@abolition.fr

529 condamnés à mort en Egypte : ECPM appelle les autorités locales et la communauté internationale à réagir immédiatement

Communiqué de presse
Paris, le 24 mars 2014

L’association française Ensemble contre la peine de mort (ECPM) dénonce vivement la condamnation de 529 personnes en Egypte par le tribunal de Minya.

« Nous appelons les autorités locales à ne pas alimenter le cycle de la violence et à commuer les 529 condamnations à mort. Nous demandons également à la communauté internationale d’intervenir auprès des responsables égyptiens pour que la peine de mort ne soit plus utilisée à des fins politiques et qu’un processus d’abolition puisse enfin voir le jour », déclare Raphaël Chenuil-Hazan, directeur d’Ensemble contre la peine de mort (ECPM).

Rappel des faits :

1200 accusés au total ont dû répondre de violences ayant causé la mort de deux policiers et d'attaques contre des biens publics et privés le 14 août dernier dans le gouvernorat de Minya, à 250 km au sud du Caire. Dix-sept des accusés ont été acquittés alors que près de 700 autres personnes, dont des cadres des Frères musulmans de M. Morsi, doivent comparaître mardi 25 mars. Sur les 529 condamnés à mort, 153 sont en détention.

Contact :

Nicolas Braye, responsable du projet Moyen-Orient et Afrique du Nord à ECPM
Tél : +33 1 80 87 70 55
E-mail : nbraye@abolition.fr