683 nouvelles condamnations à mort en Egypte : ECPM appelle la communauté internationale à réagir immédiatement
Communiqué de presse

Paris, le 28 avril 2014


L’association française Ensemble contre la peine de mort (ECPM) dénonce vivement la condamnation à mort par le tribunal de Minya de 683 partisans présumés du président destitué Mohamed Morsi, dont Mohammed Badie, le Guide suprême des Frères musulmans en Egypte.

« L’Egypte devient un des leaders mondiaux de l’assassinat judiciaire avec plus de 1 000 condamnations à mort prononcées depuis décembre au cours de parodies de procès. La justice instrumentalisée par le pouvoir politique continue d’alimenter le cycle de la violence. Nous demandons à la communauté internationale d’intervenir auprès des responsables égyptiens pour obtenir l’annulation ou la commutation de toutes les condamnations à mort prononcées depuis décembre à des fins politiques », déclare Raphaël Chenuil-Hazan, directeur d’Ensemble contre la peine de mort (ECPM).

Rappel des faits :

Environ 1200 accusés au total répondent, dans le cadre de procès de masse, de violences ayant causé la mort de deux policiers et d'attaques contre des biens publics et privés le 14 août dernier dans le gouvernorat de Minya, à 250 km au sud du Caire. Le 24 mars 2014, le tribunal de Minya a prononcé lors d’un premier procès 529 condamnations à mort, alors que seulement 153 des accusés étaient en détention. 492 de ces condamnations à mort ont été commuées en prison à vie. Les 37 condamnations restantes doivent encore être approuvées par le Mufti de la république d’Egypte.

Contact :

Nicolas Braye, responsable projet Moyen-Orient et Afrique du Nord (MONA)
Tél : +33 1 80 87 70 55
E-mail : nbraye@abolition.fr