Au lendemain de la reprise des exécutions en Inde le 21 novembre 2012, l’Anti Death Penalty Network (ADPAN) a tenu sa 3ème réunion consultative les 25, 26 et 27 novembre 2012 (1) à Hong Kong, en présence d’ECPM.

Créée en 2006, à l’occasion de la journée mondiale contre la peine de mort, l’Anti Death Penalty Network (ADPAN) est sans conteste le plus grand réseau régional abolitionniste du monde. Constituée de 57 organisations et de 11 membres individuels de 26 pays, cette plate-forme informelle développe son propre programme d’activités autour des thématiques particulièrement importantes dans la région : les infractions en matière de drogue passibles de la peine capitale, la peine de mort automatique (2), la transparence sur l'application de la peine de mort, les procès inéquitables, le sort des condamnés atteints de maladies mentales.

Organisée en présence d’une quarantaine de membres, la 3ème réunion consultative fut marquée par la présentation des actions des principales organisations asiatiques travaillant sur la peine de mort parmi lesquelles l’Union for civil Liberty (UCL, Thaïlande), le réseau Malais contre la peine de mort et la torture (MADPET – Malaisie), le Centre pour le droit des prisonniers (CPR, Japon) ou encore l’alliance Taïwanaise contre la peine de mort (TAEDP, Taïwan). Une session publique réunissant une quarantaine de personne s’est tenue en marge de l’événement à l’Université de Hong Kong, avec la participation exceptionnelle de l’avocat chinois Teng Biao, fondateur de l’ONG China Against the Death penalty, et de madame Christine Chung, représentante du haut commissariat aux droits de l’homme basé à Genève.
A travers son implication dans l’ADPAN, ECPM marque sa volonté de se tourner vers le continent asiatique qui exécute à lui seul plus de personnes que le reste de la planète. Selon Amnesty international, au moins 51 exécutions (sans compter les milliers qui auraient eu lieu en Chine) ont été comptabilisées en 2011 dans sept pays de la région : Afghanistan, Bangladesh, Chine, Corée du Nord, Malaisie, Vietnam. Taïwan.

Dans ce cadre, l’Asie sera particulièrement mise à l’honneur lors du prochain Congrès mondial qu’ECPM organisera à Madrid en juin 2013, pour lequel une forte délégation de l’ADPAN sera présente. ECPM envisage également d’effectuer sa prochaine mission d’enquête judiciaire sur le continent asiatique, et prépare l’organisation d’une conférence régionale à l’occasion de la prochaine journée mondiale contre la peine de mort.

Nicolas Perron

Notes :
(1) Ajmal Kassab a été exécuté pour le meurtre de 52 personnes lors des attentats de Bombay en 2008.Il s’agit de la seule exécution effectuée en Inde depuis 2004.
(2) On parle de peine de mort automatique lorsque le droit d'un pays prévoit systématiquement la peine capitale pour certains crimes, sans donner au juge le choix d'une autre sanction.