Derrick Mason a été exécuté par injection létale en Alabama le 22 septembre 2011 et a été prononcé mort à 18h.49 locales. Il avait 37 ans.

Dans sa brève déclaration finale, Mason a à nouveau présenté ses excuses à la famille de la victime, Angela Cagle. Il a également remercié le père de celle-ci de lui avoir accordé son pardon quelques années plus tôt.

Lors du procès, le jury avait recommandé une sentence de mort par un vote 10-2. Le juge Loyd Little avait suivi l'avis du jury mais avait récemment demandé au Gouverneur Robert Bentley de commuer la sentence de Mason en réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle. Le juge avait motivé sa requête en indiquant qu'il ne siégeait que depuis 6 mois au moment du procès, et que le crime commis n'était pas "haineux, atroce ou cruel" et n'aurait donc pas dû être sanctionné par la peine de mort.

Le Gouverneur Bentley, qui, contrairement au gouverneur de Géorgie, avait la possibilité de commuer la sentence, a décliné et n'est pas intervenu.

Derrick Mason est le 5ème condamné à mort exécuté en Alabama en 2011, le 54ème depuis la reprise des exécutions en Alabama en 1983, la 36ème cette année aux Etats-Unis (le 3ème entre les 21 et 22 septembre 2011), et le 1270ème depuis la reprise des exécutions aux Etats-Unis (le 17 janvier 1977).

Derrick Mason était l'un des 7 membres du bureau exécutif du groupe Project Hope to Abolish the Death Penalty, fondé et dirigé par des condamnés à mort en Alabama. Pendant l'exécution, la mère de Derrick Mason, assise au premier rang, a répété à de nombreuses reprises :

"Il se repose pour la première fois", puis "Il est parti".