Lindsay Sandiford, une anglaise de 57 ans, qui avait été condamnée à mort en Indonésie, pour trafic de drogue, vient de perder le dernier appel de sa condamnation.

Alors que le ministère anglais des affaires étrangères a réitéré son opposition à la peine capitale, Lindsay Sandiford, incarcérée dans la prison de Kerobokan, ne dispose plus que d'un demande de grâce présidentielle ou d'un recours en révision de son procès, à condition que ses avocats démontrent des faits nouveaux.