Affirmer et vivre librement son orientation sexuelle n’est pas un crime et ne devrait nullement avoir sa place dans un code pénal ! Au nom de la liberté et des droits humains les plus élémentaires, ECPM défilera au milieu de centaines de milliers de personnes réunies à Paris, le samedi 25 Juin, pour défendre le droit à la vie des homosexuels et clamer haut et fort : « Pas d’homo à l’échafaud ! »

Pour la 7e année consécutive, ECPM sensibilisera le public de la marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et transgenres, au sujet des neufs pays qui condamnent encore à mort les homosexuels (Arabie saoudite, Afghanistan, Émirats arabes unis, Iran, Mauritanie, Nigeria, Pakistan, Soudan et Yemen), grâce à ses potences grandeur nature. L’association informera également sur la situation de l’Ouganda, où un projet de loi proposant d’instaurer la peine capitale en cas d’homosexualité aggravée a été présenté devant le Parlement.

Sous le mot d’ordre « Pour l’égalité : en 2011 je marche, en 2012 je vote », ECPM célèbrera le trentième anniversaire de la dépénalisation de l’homosexualité en France par Robert Badinter, garde des Sceaux en 1981, également connu pour avoir défendu, la même année, avec force et conviction, l’abolition de la peine de mort en France.

ECPM invite chacun d’entre vous à venir soutenir la campagne « Pas d’homo à l’échafaud ! » en marchant aux côtés de son char, samedi 25 Juin à 14 heures, de Montparnasse à Bastille et à contribuer à relayer la pétition contre le projet de loi ougandais, en ligne sur www.abolition.fr.

Marianne Rossi