Le 27 septembre 2013

L’État du Texas a exécuté Arturo Diaz la nuit dernière. Il avait été condamné à mort en 1999 pour meurtre. Il n’a jamais nié les faits, mais les informations du dossier indiquent qu’il était sous l’emprise de la drogue au moment des faits.

Sa mère et sa grand-mère ont assisté à son exécution. Il a été prononcé mort à 18h30, 17 minutes après le début de l’injection létale. L’administration pénitentiaire a refusé de révéler le nom de son nouveau fournisseur de Pentobarbital ; un sujet qui ne manquera pas d’alimenter le débat sur l’accès au poison mortel utilisé par les différents états qui exécutent toujours dans le pays.

Pendant plus de 10 ans, Arturo Diaz a été accompagné par une famille française avec laquelle il correspondait, et dont il était très proche.

Il est la 27e personne exécutée aux USA, et la 13e au Texas, cette année, la 1347e depuis la reprise des exécutions en janvier 1977.

L’état du Texas a exécuté 505 personnes depuis la réinstauration de la peine capitale dans cet état, Arturo Diaz est le 266e condamné à mort exécuté pendant les mandats du gouverneur Rick Perry.

La prochaine exécution programmée est celle de Marshall Gore en Floride le 1er octobre 2013.