Wu Ying, une chinoise de 31 ans condamnée à mort en 2007 pour collecte de fonds illégale risque d’être exécutée prochainement en Chine après que la Haute Cour populaire de la province orientale du Zhejiang ait rejeté son appel le 18 Janvier dernier. Cette décision a été particulièrement critiquée par l’opinion publique, notamment sur des blogs, où les internautes ont posté des photos de la jeune femme aux côtés d’autres condamnés qui avaient détourné des sommes plus importantes et qui ont échappé à la peine capitale. Il semble que la jeune femme n’ait pas été représentée par un avocat lors de la première instance et l’ensemble de la procédure s’est déroulée à huis-clos.