Final Words

"A 18h00 tapantes, le prisonnier est transféré de la cellule à quelques pas de la chambre d'exécution. Il est accompagné jusqu’à cette pièce et attaché sur la table d'exécution, le visage tourné vers le haut, les bras étendus sur des supports … Le directeur est généralement derrière le prisonnier. l'aumônier est à ses pieds, la main sur la cheville du prisonnier. C'est alors que le prisonnier est autorisé à faire une dernière déclaration. Il parle dans un micro suspendu juste au-dessus de sa tête ".

– Texas execution information center

Synopsis

Depuis 1982, l'État du Texas a mis à mort 515 condamnés à mort. Cela se traduit par plus d'une personne tous les mois pendant trente et un ans. Juste avant l'exécution, chaque détenu a la possibilité de partager leurs dernières pensées. L’administration pénitentiaire du Texas a enregistré les derniers mots de chaque prisonnier exécuté. Ils sont, comme leur auteur, devenus des faits archivés par l'institution qui les a mis à mort. Après trente et un ans, leurs paroles seront enfin entendues.

Final Words est une collection envoûtante de ces déclarations faites par les 515 condamnés à mort exécutés par l'État du Texas, à ce jour. Leurs mots parlent de leur humanité, malgré l'atrocité des crimes pour lesquels ils ont été déclarés coupables. Les derniers mots nous rappellent sans cesse la complexité et les nuances de chaque individu dans le couloir de la mort car ils affrontent une mort systématique. Chaque page affiche la photo du prisonnier, leur âge au moment du crime comme à la date de leur exécution, elle décrit le crime pour lequel il a été condamné, et ses derniers mots. Ce sont leurs mots, leurs derniers mots de cette vie, qui permettent au lecteur de découvrir l’humanité sous-jacente au cœur du débat sur la peine de mort.

Final Words comprend une part d'héritage qui vivra au-delà de nous et restera comme un témoignage de la société dans laquelle nous étions – qui étaient nos criminels et comment nous avons mis en oeuvre notre idée de la justice. Final Words interroge nos présuppositions sur la peine de mort afin de voir si nous sommes à l'aise avec la poursuite de cet héritage. Il permet à ces condamnés à mort exécutés de nous parler, d'avoir une voix dans le débat. Bien que ce livre est un document sur la mort, la mort des deux coupables et innocents, les criminels et les victimes – il tente de créer un dialogue sur la vie. Il nous oblige à reconnaître cet héritage d'exécutions légalisé par l'État et, ce faisant, offre l'occasion de regarder vers l'avenir et savoir si nous ne pouvons pas créer une nouvelle voie. Juger la peine de mort sur la base de toutes ses conséquences est d'honorer notre propre tradition démocratique. Faisons face à nos convictions avec un esprit ouvert, afin de pouvoir entendre ces voix – écoutons leurs derniers mots.

Pour soutenir ce projet et partager autour de vous, utilisez les outils web suivants :

https://www.facebook.com/finalwordsdeathrow?ref=hl

https://twitter.com/FinalWordsBook

http://instagram.com/finalwordsbook