NOM : FLORES
Prénom : Charles. Don
Nationalité: Américaine.

Derniers développements judiciaires:

La Cour Suprême des États Unis vient successivement de rendre deux décisions en faveur de Charles ['Maples Vs Thomas' et 'Martinez Vs Ryan'] qui constatent l'abandon de Conseil et l'incompétence des avocats qui l'ont précédemment défendu. C'est une excellente nouvelle puisque cela ouvre la porte à une révision de son procès.

L'Affaire: En 1998, une commerçante d'origine écossaise est assassinée à Farmers Branch (une banlieue de Dallas) lors d'une tentative de braquage qui tourne mal. Le procureur de l'époque à Dallas use d'intimidation, de violence et autres moyens pour envoyer Charles Flores dans le couloir de la mort malgré l'absence de preuves matérielles. Aucun élément relevé sur la scène de crime ne relie Charles à l'assassinat de Betty BLACK. Un autre homme, incarcéré dans une autre prison du Texas a, lui, signé des aveux complets en échange d'une sentence plus clémente et est aujourd'hui condamné à la prison à perpétuité.

Il écrit récemment : « La cour a décidé que je n’étais pas digne de vivre… Jusqu’à ce que je sois dans le couloir de la mort, je ne savais pas ce qu’était l’amitié, ce qu’amitié voulait dire… Maintenant je sais qu’on se donne à ses amis, qu’on donne sa vie pour ses amis… Les amis sont pour moi une question de vie ou de mort. Sans amis, je sais que je finirais par me noyer dans le désespoir. Chaque fois que je ne vais pas bien, un ami vient m’encourager et je revis à nouveau… Je veux que chacun qui lise cet article ou qui aura l’occasion de lire mon livre sache que j’aimerais [le, la les] connaître… J’ai besoin d’entendre parler d’eux, de vous… votre attention, votre compassion sont le puits dont je tire ma force…si vous êtes amenés à lire mon livre dites moi ce que vous en pensez. Vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante : Charles don Florès N° 999299 Polunsky Unit 3872 FM 350 South Livingston, TX 77351 USA. Merci… Amour, Paix et ESPOIR… Charles »

Extrait tiré de son livre à propos de la correspondance : « En dehors des visites, le courrier est la seule chose la plus importante dans le couloir de la mort. A travers cette correspondance, un homme se sent libre et d’une certaine manière, il peut retenir une part de son humanité. J’apprends très vite que de multiples façons, la correspondance représente une force positive et constructive pour un condamné à mort. En ce qui me concerne, cela m’aide à avoir un autre regard sur ma situation. La correspondance est une façon de préserver sa santé mentale dans un enfer créé par l’homme. Au travers de mes lettres, je peux partager mes pensées et mes craintes…. »

Pour d'avantage d'informations, vous pouvez visiter le site de Charles sur le site de la Coalition canadienne contre la peine de mort:

http://www.ccadp.org/charlesflores.htm

Ou bien encore le site officiel de Charles:

http://charlesdonflores.com/