Le ministère de la Justice a annoncé, vendredi 12 septembre, qu’une exécution avait eu lieu à la maison de détention d’Osaka. Les autorités ont refusé de donner le nom du condamné mais selon la presse, il s’agirait de Shinji Mukai, âgé de 42 ans et accusé d’un triple meurtre commis en 1985. Il avait été condamné à mort en février 1988.

Mukai souffrait de troubles mentaux et son avocat préparait un recours en vue d’un nouveau procès lorsqu’il a été exécuté.