Le tribunal de Grande Instance de Tokyo a renvoyé au 27 février 2004 sa décision dans le procès du fondateur de la secte Aoum Shinrikyo (secte de la vérité suprême). 13 chefs d’inculpation dont 7 pour meurtre ont été retenus contre lui.

Agé de 48 ans, Shoko Asahara est accusé d’avoir organisé deux attentats au gaz sarin dans le métro japonais en 1995, qui avaient fait 12 morts et plus de 5000 blessés. Le 24 avril dernier, l’accusation avait requis la peine de mort contre Asahara pour les attentats qualifiés de « plus horribles crimes dans l’histoire du Japon ».

Le verdict mettra fin à plus de huit ans d’instruction. S’il est reconnu coupable, Shoko Asahara sera pendu.