La Haute Cour de Tokyo a confirmé mercredi 28 juillet les condamnations à mort prononcées à l'encontre de deux anciens membres de la secte Aoum impliqués dans l'attaque au gaz sarin qui avait fait 12 morts dans le métro de Tokyo le 20 mars 1995.

Agés respectivement de 36 et de 40 ans, Toru Toyodas et Kenichi Hirose avaient été inculpés en 2000. Ils avaient libéré le gaz mortel avec trois complices. Treize membres de la secte, dont son fondateur Shoko Asahara, cerveau de l'attentat, ont déjà été condamnés à mort.