Le 27 avril 2007, trois condamnés à mort ont exécutés au Japon, et ce à la veille de la trêve traditionnelle de la «Golden Week», une semaine de congé national début mai, alors même que le Parlement était en pleine session.

Il s'agit, selon l'agence Kyodo, de Yoshikatsu Oda, de Masahiro Tanaka, et de Kosaku Nada, qui étaient respectivement détenus à Fukuoka, Tokyo, et Osaka pour divers meurtres.

Les précédentes exécutions dans le pays remontaient au 25 décembre 2006. Au total en 2006, 22 personnes ont été condamnées à mort par la justice japonaise.