Le 9 novembre dernier, place de la concorde, plus d’une centaine de personnes sont venues témoigner leur soutien à Hank Skinner, brandissant des portraits et des affiches demandant l'annulation de sa condamnation.

Plusieurs organisations étaient présentes : ECPM, la Coalition mondiale, l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), le Collectif Mumia, la Ligue des Droits de l’homme (LDH), La Fédération internationale pour la défense des droits de l’homme (FIDH), le Mouvement contre le racisme et l’amitié entre les peuples (Mrap) et le réseau d’alerte et d’Intervention pour les Droits de l’homme (Raidh). Ce rassemblement illustre la mobilisation tant médiatique que populaire de la France depuis plusieurs années en faveur de Hank. Aucun rendez-vous n’a été manqué : tracts, pétitions, rassemblements… Chaque fois la mobilisation est un succès.

Par ailleurs, lors du dernier rassemblement à la Concorde, Pierre Shapira, adjoint au Maire de paris en charge des relations internationales, est venu en personne délivrer un message de soutien du maire, Bertrand Delanoe. En revanche, la délégation menée par ECPM, qui devait se rendre à l’ambassade des USA n’a pu délivrer sa lettre demandant à Rick Perry d’instruire la demande de test ADN, en raison d’un refus manifeste et incompréhensible de la Préfecture de Paris.