La libération de Glenn Ford après 30 ans dans le couloir de la mort est une immense victoire pour tous les abolitionnistes du monde

Communiqué de presse

Paris, le 12 mars 2014

« La libération de Glen Ford représente une grande victoire pour tous les acteurs abolitionnistes. C’est un exemple typique d’un individu démuni et sans moyen de se défendre devant une justice qui n’est jamais à l’abri d’une erreur », déclare Raphaël Chenuil-Hazan, directeur de l’association française Ensemble contre la peine de mort.

En 1984 un jury exclusivement blanc condamne Glenn Ford, un noir américain, à la peine capitale pour le meurtre d’un bijoutier. Trente ans plus tard, de nouveaux éléments ressortent et confirment la thèse du condamné : il n'était pas sur le lieu du crime. A la suite des demandes d’une équipe de procureurs, un juge viens d’ordonner la libération de Glenn Ford.

« Le cas de Glenn Ford est symbolique, des dizaines de condamnés à mort sont dans des situations similaires », constate Raphaël Chenuil-Hazan. « Nous devrions nous poser la question du drame infligé par une justice qui risque de se tromper mais qui condamne à la peine capitale. Heureusement, Glenn Ford sort vivant de cette longue épreuve. Sa libération renforce notre combat abolitionniste partout dans le monde et pour tous les condamnés à mort ».

Contact :

Desislava Raoul, responsable communication
Tél : 01 80 87 70 52
E-mail : draoul@abolition.fr