Le parlement du Koweït a voté aujourd’hui, jeudi 12 avril, en faveur de l’instauration de la peine de mort pour les délits de blasphème et d’insultes à Mahomet et ses femmes.

Les 46 membres du parlement et les membres du gouvernement ont voté ce durcissement de la loi pénale. Cependant pour entrer en vigueur, cette nouvelle disposition doit faire l’objet d’une seconde lecture par le gouvernement.