Quatre Européens – un Néerlandais, un Français et deux Britanniques – et six Asiatiques – deux Singapouriens, un Chinois et des Malaisiens – ont été inculpés de trafic de drogue en Malaisie le 24 novembre dernier, un crime passible de la peine de mort dans ce pays.

Les dix hommes ont été arrêtés dans l'Etat de Kedah, dans le nord du pays, sous l'accusation de s'être livrés au trafic de méthamphétamine dans une usine de la région le 11 novembre, a précisé Dev Kumaraendran, avocat de l'un des inculpés malaisiens.

Une nouvelle audience doit se tenir le 19 janvier au tribunal qui entendra un rapport sur la drogue saisie, a précisé Me Dev.
Selon la police, les arrestations d'Européens pour trafic de drogue sont rares en Malaisie, un pays connu pour la sévérité de ses lois anti-drogue. Les personnes reconnues coupables de trafic de drogue encourent la peine de mort par pendaison.

Plus de 440 personnes ont été exécutées depuis 1960 en Malaisie tandis que 700 prisonniers attendent dans le couloir de la mort, selon le gouvernement. La plupart ont été condamnés pour trafic de drogue.
En octobre, un tribunal malaisien a condamné à mort une Japonaise pour avoir introduit de la méthamphétamine dans le pays. L'accusée, une ancienne infirmière, a fait appel.