13h30, 28 juin, boulevard Saint-Germain à Paris. Les potences en bois sont dressées. Les bénévoles sont au rendez-vous. Manon, la coordinatrice, donne ses instructions. Tout autour, la foule s’agite, les sonos rugissent. Emmanuel allume le moteur du char. Et, c’est parti. Pour la dixième année consécutive, Ensemble contre la peine de mort (ECPM) défile à la Marche des Fiertés afin de sensibiliser la communauté lesbienne, gay, bi et trans sur la criminalisation de l’homosexualité dans le monde. « Aujourd’hui encore, 77 pays font de l’homosexualité un crime et 11 d’entre eux prévoient la peine de mort », rappelle Manon.

Pour préparer au mieux sa 10e participation, ECPM a multiplié les rencontres avec les associations LGBT, françaises et étrangères, telles que All Out, Inter-LGBT, TUK (Talented Ugandan Kuchus) et Spectrum Uganda. Au cours des réunions, il a été décidé de donner un nouveau visage à la campagne en s’appuyant sur un message large et revendicatif : « La peine de mort est homophobe – Stop aux condamnations à mort des LGBTI ! ».

Au cœur du cortège, le char d’ECPM ne passe pas inaperçu. Avec ses faux pendus en carton rouge et son énorme corde sur le pare-brise, il est régulièrement applaudi tandis que flyers, autocollants et Journaux de l’abolition sont distribués aux passants. La pluie, malheureusement, éclate et empêche rapidement les bénévoles de recueillir des signatures de soutien. Tout le monde est trempé à l’os mais chacun porte sa pancarte jusqu’à destination finale, place de la République. « Depuis 6 ans, je marche avec ECPM pour les homosexuels, confie un bénévole. C’est la seule action de l’association à laquelle je participe mais elle est très importante pour moi. La Gaypride ne doit pas être une simple fête, elle doit aussi être une manifestation politique et revendicative. »

Par cette 10e marche, ECPM a tissé de nouveaux liens au sein de la communauté homosexuelle et envisage d’enrichir ses partenariats. L’association a déjà rendez-vous le 9 juillet avec l’équipe de l’Inter-LGBT et s’est rapprochée du mouvement international All Out pour créer des collaborations non pas seulement sur une journée mais tout au long de l’année.

Camille Sarret.
(crédit photo : Camille Sarret)

ECPM MARCHE DES FIERTES