English version : http://www.abolition.fr/fr/node/3554

La peine capitale a été prononcée, par la cour d'appel de Casablanca à l’encontre d’un baron de la drogue, Najib Zaimi, jeudi 12 janvier dernier.

Dans le cadre de cette affaire, regroupant 36 personnes coupables de plus de neufs chefs d’accusation: d’actes de constitution de bande de malfaiteur à des actes de torture ayant entraîné la mort, seul le principal orchestrateur et leader du groupe narcotrafiquant encoure la peine de mort.

Le Maroc n’exécute plus depuis 1993, et pour la première fois, l’article 20 de la nouvelle constitution adoptée en 2011 protège le droit à la vie. Cependant, la peine de mort est toujours considérée comme une sanction pénale principale, selon le code pénal marocain de 1962 et le code de la justice Militaire. Selon les chiffres officiels, le Maroc compte près de 103 condamnés à mort, et cette condamnation est la seconde depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution.