Le 21 novembre dernier, un projet de résolution sur la situation des droits de l'homme en République islamique d'Iran a été proposé par la Troisième commission de l'Assemblée générale des Nations Unies à l'Assemblée Générale de l'ONU.
Ce texte, identique à la précédente résolution adoptée le 21 décembre 2010, dénonce notamment le nombre des exécutions, les exécutions publiques, les exécutions collectives, les exécutions secrètes, les méthodes d'exécution, le type de crimes passibles de la peine de mort et l'application de la peine capitale à des mineurs.
Ce projet de résolution a été approuvé à la Troisième commission par 86 voix contre 32, et 59 abstentions.