En raison des inquiétudes du Gouvernement nigerian face à la vague d'enlèvements dans l'Etat d'Edo, le gouverneur Adams Oshiomhole a annoncé le 18 octobre dernier la modification de la loi de 2009 sur l'interdiction des enlèvements.

Le durcissement de la loi tient en l'application de la peine capitale pour les auteurs et les complices d'enlèvements.