Le 21 août 2013

21 ans après avoir été condamné à mort, Jimmy Dennis peut enfin savourer le goût de la justice !

Dans sa décision, longue de 40 pages, la juge Anita Brody a estimé que l’état de Pennsylvanie a commis une grave erreur judiciaire. Elle ordonne que Jimmy Dennis soit rejugé dans les six mois ou libéré.

Cette nouvelle met un terme à vingt années de bataille judiciaire pour Jimmy Dennis qui a toujours maintenu son innocence. En mars 2011, un mandat d’exécution avait même été signé par le gouverneur Corbett, mais un juge fédéral lui avait accordé un sursis.

Sa condamnation à mort avait été obtenue grâce à trois faux témoignages alors que rien ne reliait Jimmy Dennis au meurtre de Chedell Ray, alors âgé de 17 ans. Ces témoins avaient ensuite tenté à plusieurs reprises de modifier leurs témoignages, mais n’avaient pas été autorisés à le faire. Par ailleurs, l’avocat commis d’office pour le procès de Jimmy Dennis, Lee Mandell, n’avait mené aucune enquête, n’avait interrogé aucun témoin alors que la description du tireur ne correspondait pas du tout à Jimmy Dennis.

La juge Anita Brody met ici clairement en cause le travail de la police et de la défense dans ce dossier.

L’assistant du procureur qui a géré ce dossier, Roger King, est réputé pour le nombre de condamnations à mort qu’il a obtenues. Il est aujourd’hui à la retraite.

Félicitations pour cette magnifique nouvelle à l'équipe de la défense, à Jimmy Dennis et à toutes celles et ceux qui le soutiennent depuis de nombreuses années!