Depuis 2007, une résolution pour un moratoire universel sur l’application de la peine de mort est soumise au vote de l’Assemblée générale des Nations unies (AGNU) tous les deux ans. À travers ce texte, adopté à chaque fois par une large majorité d’États, l’ONU réaffirme que l’application de la peine de mort porte atteinte à la dignité humaine « et appelle tous les États qui la maintiennent encore à instituer un moratoire sur les exécutions ».

Jusqu’à aujourd’hui, 5 résolutions ont appelé à un moratoire universel sur les exécutions, et ont été à chaque fois votées par un nombre grandissant de pays. Entre 2012 et 2014, 4 pays ont quitté pour la première fois le camp des opposants au moratoire : le Suriname, l’Érythrée, le Fidji, la Guinée équatoriale et le Niger. Pour ce nouveau vote, prévu au mois de décembre 2016 à New York, les attentes sont fortes. La communauté internationale attend que chacun vote en cohérence avec sa situation nationale.

Cliquez sur l’image pour télécharger le flyer !

flyer-couv-moratoire

Cliquez ici pour consulter la résolution de 2016, qui sera votée mi-décembre par l’Assemblée Générale.