Le 13 août 2012

Douze ressortissants marocains ont été condamnés à mort pour avoir apporté un soutien à des groupes terroristes. En octobre 2011, Irak Badr Ashouri a été exécuté.

Aujourd'hui deux condamnés à mort marocains risquent d'être exécutés à la fin du ramadan. Depuis le printemps de cette année, les autorités marocaines tentent d'obtenir un accord d'extradition pour leurs ressortissants et une commutation de leur sentence de mort.

Samedi, le secrétaire général du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, Mr. Nasser Bourita, a reçu l'ambassadeur d'Irak au Maroc. Lors de cet entretien, il a réitéré sa préoccupation et a réclamé l'arrêt des exécutions.

Seule l'identité d'un des condamnés à mort a été rendue public, il s'agit de Mohamed I3loush, originaire de Tanger.