« Des mots par-delà le couloir » est un projet innovant qu’ECPM présentera lors de son 5e Congrès mondial qui se tiendra à Madrid du 12 au 15 juin.

Parmi les missions de l’association, le volet « agir en faveur des condamnés à mort dans le monde » a notamment pour objet de sortir les condamnés de la solitude et de l’abandon. En proposant de nombreuses fiches « condamnés » et en expliquant l’importance de cette action, ECPM encourage chaque citoyen à prendre la plume afin de participer à l’amélioration de leur quotidien.

C’est pour mettre en lumière le pouvoir de cette mission que le projet « Des mots par-delà le couloir » est né. En effet, derrière les débats, derrière les condamnations emblématiques et anonymes, derrière cette horreur souvent abstraite qu’est la peine de mort, il y a des hommes et des femmes, seuls dans les couloirs de la mort.

Correspondre et rendre des visites sont autant de gestes simples et anodins pour les personnes libres mais qui touchent et aident les condamnés à mort d’une manière unique et parfois vitale.

Aussi, ce projet permet de consacrer un espace à l’écoute des témoignages de condamnés, ex-condamnés ou proche de condamné (Mumia Abu Jamal, Antoinette Chahine, Charles D. Flores, Sandrine Ageorges-Skinner et Richard Rossi) afin de comprendre l’importance des mots et des visites.

Ces témoignages authentiques et porteurs d’espoir, lus par Blaise Pettebone et Caroline Proust, seront accompagnés d’une sélection de photographies effectuée par PhotoEspaña. La projection sonore et visuelle sera accessible pendant toute la durée du Congrès.

Si ce projet vous touche, n’hésitez pas à vous rendre dans l’espace condamnés du site www.abolition.fr pour entamer une correspondance avec un condamné à mort.

Justine Payoux