Le sort de Sakineh Ashtiani a ému, à raison, le monde entier. Elle a été le symbole de l’obsession répressive et ubuesque de la République islamique d’Iran, envers ses concitoyens depuis maintenant trois décennies. Cependant, pendant que certains crient déjà victoire après une nouvelle annonce de la suspension de sa peine par un officiel iranien, la situation de Sakineh demeure aujourd’hui incertaine et est loin d’être résolue. Quelle que soit l’issue finale de ce cas, il ne faut pas que la mobilisation internationale s’arrête en chemin.