Au début de décembre 2010, Saeed Malekpour, un informaticien iranien alors âgé de 35 ans, a été condamné à mort en Iran après avoir été reconnu coupable de « conception et animation de sites pour adultes », « d’agitation contre le régime » et « d’insulte à la sainteté de l’Islam. » M. Malekpour a conçu un programme permettant de mettre en ligne des photos, qui a été utilisé, à son insu, pour la création de sites pornographiques. Installé au Canada depuis 2004, il avait été arrêté en Iran en 2008, alors qu’il rendait visite à son père mourant. Le 8 juin 2011, la Cour suprême iranienne avait cassé le jugement, à la grande joie de Fatima Eftekhari, l’épouse de Saeed Malekpour qui vit elle aussi au Canada.
Mais il semblerait que la Cour suprême ait encore changé d’avis le mois dernier : selon une avocate iranienne basée au Canada, Me Shadi Sadr, en contact avec la sœur de M. Malekpour, la Cour suprême a confirmée la condamnation à mort fin janvier pour « insulte à l’islam ». Cette peine peut être appliquée à tout moment. Une mobilisation internationale forte est le seul moyen d’espérer sauver Saeed Malekpour de la pendaison.

Signez la pétition contre l’exécution de Saeed Malekpour !