Un condamné, âgé de 14 ans au moment des faits, a été exécuté mi-septembre à Kazeroun pour avoir commis un meurtre.
Cette exécution a eu lieu alors que l'Iran a ratifié la Convention internationale relative aux droits de l'enfant, interdisant le recours à la peine capitale pour les mineurs au moment des faits.