Le 11 novembre 2012

Cette nouvelle résolution, visant à mettre fin à la peine capitale, inclut pour la première fois une clause interdisant la peine de mort pour les mineurs. Elle invite les nations à restreindre progressivement l'utilisation de la peine capitale et à la proscrire pour les mineurs et les femmes enceintes.

Ce texte est actuellement étudié par le troisième comité des Nations Unies, comité qui travaille spécifiquement sur la question des droits de l'homme.

Le Chili, qui en est le sponsor principal, accompagné de 75 autres pays, appelle toutes les nations réceptionnistes à appliquer un moratoire sur les exécutions en vue d'abolir la peine de mort. Le texte demande également une réduction du nombre des crimes passible de la peine capitale.

Le troisième comité doit voter ce texte dans le courant du mois de novembre, et s'il est adopté, il sera ensuite présenté en session plénière pour un vote par l'Assemblée Générale le mois prochain.