Les deux chiffres à retenir de cette année 2013 aux Etats-Unis : 39 et 80.

Il s’agit du triste bilan 2013, 39 exécutions dans 9 Etats et 80 condamnations à mort dans 15 Etats. Si effectivement le nombre d’exécutions a légèrement réduit par rapport à 2012 (43), le nombre de condamnations à mort quant à lui a légèrement augmenté (77).

L’Etat du Texas est à lui seul responsable de 16 exécutions, soit 59% du total national ; et de 507 exécutions depuis le retour de la peine de mort en 1976.

Il est intéressant de noter que 85% des Comtés n’ont pas requis la peine de mort ou exécuté depuis plus de 45 ans. En fait, à l’échelle nationale, 2% des Comtés sont, à eux seuls, responsables de 52% des exécutions depuis 1976 et responsables de 56% des condamnations à mort dans le pays.

Trois Etats sont toujours en moratoire de fait, la Californie, l’Arkansas et la Caroline du Nord.

S’il est indéniable que les jurés américains qui se détournent de la peine de mort et optent pour la perpétuité incompressible sont responsables du nombre décroissant de condamnations à mort, la pénurie de produits pharmaceutiques pour l’injection létale est pour sa part responsable du nombre décroissant des exécutions dans le pays.

Les ONG européennes, en particulier Reprieve en Grande-Bretagne, ont œuvré très activement ces dernières années pour que les laboratoires garantissent une distribution contrôlée de leurs produits sur le sol américain afin que ceux-ci ne puissent être utilisés qu’à des fins médicales. L’Union européenne, quant à elle, a également verrouillé les contrôles et les interdictions d’exportation de tout produit pouvant servir à la torture.

Deux Etats, le Missouri et la Floride ont décidé d’utiliser deux nouveaux produits pour l’injection létale, un cocktail expérimental qui a transformé quatre condamnés à mort en cobayes. Deux ont été exécutés ainsi au Missouri et les deux autres en Floride ; jusqu’à présent tous les recours en justice visant à interdire l’utilisation de ces produits ont échoué. Le Texas, comme d’autres Etats, a décidé de se fournir en pentobarbital auprès de pharmacies indépendantes dont les produits ne sont pas contrôlés par l’agence du médicament aux USA (FDA) et les recours en justice mettant en cause la fiabilité de ces produits ont également échoué.

Il y a aujourd’hui 3108 condamnés à mort qui attendent leur exécution aux Etats-Unis.

Pour plus d’informations en anglais, consultez :

Le rapport annuel du DPIC, Year End 2013

Le rapport du DPIC, the 2% Death Penalty

Le rapport annuel de la Coalition texane contre la peine de mort